16
Nov

Guild Wars 2 : Trahison

   Ecrit par : Wiz   in Jeux vidéos

Logo Guild Wars 2Un jeu n’est jamais terminé. En fait, par extension, rien n’est jamais terminé, puisque rien n’est parfait. Mais là je parlais plus particulièrement d’un jeu vidéo en ligne, et pour ne pas le citer, de Guild Wars 2. L’ennui est que cette affirmation que rien, absolument rien, ne peux démentir, est une vérité tellement essentielle que quoique aient pu penser les concepteurs de GW2, quoiqu’ils aient promis, quoiqu’ils aient codé et créé, ils ne peuvent tout simplement pas y échapper. A ce stade, peut-on leur reprocher quoi que ce soit ?

Le 28 août (25 pour les veinards comme moi) est bien loin à présent. GW2 atteint ce prochain 25 novembre les 3 mois d’existence, et commence sa longue et lente évolution. Une évolution naturelle, car induite par sa communauté et pas uniquement par les projets initiaux de ses concepteurs. C’est ainsi que cette semaine (ce soir) sort la première extension de contenu gratuite (dans d’autres jeux on appelle ça un patch majeur) et trahit, ce faisant, l’une des promesses initiales du jeu. Oui, ArenaNet s’est longuement épanché sur la nécessité de voir en GW2 un jeu « fini » et « accessible », c’est à dire, un jeu pour lequel il n’est pas indispensable de passer un temps abominablement long pour disposer du meilleur équipement possible, de fait, un jeu qui se concentre sur la découverte de son contenu et de son potentiel cosmétique et non sur des nécessités annexes que trop fréquentes dans d’autres jeux.

Cela va changer dans quelques jours, où va se distinguer dans l’éventail des pièces d’équipements PvE des caractéristiques qui n’existent pas aujourd’hui et qui devront être acquises pour permettre l’exploration des futurs contenus. Ainsi, en 3 mois de temps, beaucoup de joueurs ce sont déjà employés au travers du farming et des artisanats divers à produire leur « set absolu » sans savoir qu’il serait obligatoirement rendu obsolète un jour, ce qui n’était pas du tout prévu à l’origine. Ce qui en découle est fort simple : un tollé général. La communauté qui s’appuyait sur cette constance pour enrichir leur jeu a réagi de la façon la plus logique qui soit : elle se plaint et je la comprends.

Absolument rien à voir avec le sujet. Je suis juste fier d'afficher cette image.

Même moi, je restais convaincu de l’intérêt d’un telle approche, celle de l’égalité. Désormais, ça ne sera plus possible. Il existera une communauté d’élite composée de farmeurs assidus et de vieux routards du PvE qui n’aura plus rien en commun avec le reste des joueurs, puisqu’elle aura accès naturellement à un contenu que d’autre peineront ou renonceront à explorer compte tenu de la difficulté probable d’obtention de ces fameux équipements rendus indispensables à leur découverte.

L’origine de ce futur clivage est donc naturellement le fait d’ArenaNet qui choisit sciemment de décevoir sa communauté. Ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent de toute façon. Personne ne paie d’abonnement. Le jeu a été acquis et payé une fois pour toute par tous les joueurs. En dehors du système de micro-paiement dont certains (comme moi) ont usé pour se faciliter un peu la vie en jeu, comme par exemple pour acheter des emplacements de coffres de banques et autres éléments utilitaires, ArenaNet ne peut plus espérer faire le moindre profit à moins d’amener du sang neuf en Tyrie. Mais est-ce de cette façon qu’ils y arriveront ? Je suis perplexe. Car même en supposant qu’une extension de contenu attire un nouveau joueur, elle ne le concerne pas immédiatement au moment de l’achat de son jeu (en l’occurrence parce qu’il s’agit de contenu HL) et la promesse de devoir se procurer un équipement spécial qu’il ne pourra récupérer qu’une fois son leveling achevé. D’autant qu’un tel changement de fusil d’épaule ne présage généralement rien de bon quant à de futures décisions qui pourraient amener à la même conclusion.

On ne choisit pas de démolir un élément fondateur et moteur du succès de GW2 sans raison. D’autant que les concepteurs ont toujours su expliquer et justifier leurs choix. Il y a donc une raison derrière ce changement de stratégie ludique. Mais lequel ? Je vais me renseigner, car ça m’intrigue 🙂 . Le patch note quant à lui semble assez sobre et anodin sur la question, décrivant l’arrivée d’une nouvelle catégorie d’équipement située entre le « très difficile à obtenir » et « l’impossible pour celui qui ne farme pas le jeu comme un taré no-life ». Chose amusante car pour les rares fous furieux qui se seraient déjà dotés d’équipement de la dernière catégorie, il leur faudra revoir leur copie « à la baisse ». En tout cas, peu importe ce que cela implique, ça ne ressemble plus trop au jeu qui promettait que la différence entre un farmeur assidu et un casual ne se verrait que dans la cosmétique.

Cela étant, pour positiver un peu, les purs casuals comme moi qui, après trois mois de jeu, n’ont atteint que 40% d’exploration et un niveau inférieur à 60 (sur les 80 du jeu), ne verront pas trop de changement dans leur quotidien immédiat. Le end-game, en revanche, leur sera peut-être un peu moins accessible qu’à d’autre, mais ça reste à prouver. Je pense que les plus désarçonnés par cet ajout sont ceux qui ont déjà planifié sinon réalisé en partie leurs rêves de « légendarisation » (en gros, s’équiper de stuff légendaire) et qui pensait aborder tout nouveau contenu sur leur deux oreilles sans plus d’effort que ça. Comme quoi, il ne fait pas bon se reposer sur ses lauriers. Et c’est aussi valable pour ArenaNet qui devient tout à coup bien plus bancal qu’il ne l’a jamais été.

Je reste personnellement sur une note globale très positive, ajoutant ce point « noir » à la liste très courte de ce que je reproche à GW2, car, dans le fond, je me connecte toujours avec beaucoup de plaisir à ce jeu.

Tags: , ,

Cet article a été publié le vendredi 16 novembre 2012 à 18:28 et est classé dans Jeux vidéos. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign