8
Mar

Flattr… Flatté.

   Ecrit par : Wiz   in Divers, L'Ours

fllattr-logoLecteurs, je vous présente Flattr, Flattr, voici mes lecteurs. Maintenant que les présentations sont faites, il convient d’expliquer pourquoi je parle de ce système de rémunération d’auteurs qui, dans mon cas, ne rémunère rien du tout. Je ne cherche pas à gagner de l’argent avec mon blog. Si la quintessence des pensées d’un ours avait la moindre valeur, ça se saurait… non c’est la peau de l’ours qu’il faut vendre et la mienne, je la garde ! Mais j’ai adhéré à Flattr dans un but différent, c’est pour rémunérer d’autres personnes.

Si je n’ai que cet objectif en tête, à quoi bon afficher un bouton Flattr sur ma page ou mes articles, me direz-vous ? Parce qu’il m’est difficile de simplement injecter de l’argent dans un tel système sans supposer que ça n’est pas à double sens. En effet, si je suis particulièrement séduit par un contenu, je n’ai aucune raison de ne pas le « Flattrer » (terme barbare indiquant que je partage une part de la cagnotte que je consacre à Flattr à la personne que je viens de lire). Et je dois dire que j’aimerai qu’on fasse de même pour moi. Donc, fondamentalement, ça ne sert à rien. Car si je Flattre et que le Flattré me Flattre en retour, c’est comme si on ne faisait rien d’autre que de la politesse.

Mais pour comprendre que ça n’est pas du tout le cas, il me faut parler plus en avant de Flattr. C’est un système de partage global et automatisé de montants avec lequel on réalise des dons pour des contenus et/ou des auteurs qui nous ont tapé dans l’oeil (gentiment de préférence). Comme rien n’est plus simple que de cliquer sur un bouton, c’est donc aussi simple que ça. Si vous êtes abonné Flattr, en cliquant sur le bouton Flattr d’un certain nombre de sites, la somme sur votre compte (une mensualité en gros) sera partagée en part égale à la fin du mois entre tous les contenus sur lequel vous aurez Flattré. Deux contenus différents pouvant appartenir au même auteur, il reçoit donc deux parts, donc plus d’argent, mais comme le montant d’une part dépend du nombre de Flattr total du mois et que la somme allouée par mois est a priori fixe, plus vous Flattrez et moins les bénéficiaires reçoivent d’argent de votre part. Dis autrement, plus vous estimez la valeur de ce que vous lisez, moins vous Flattrez et plus les bénéficiaires reçoivent. L’un dans l’autre, que vous Flattrez à tout va ou que vous soyez parcimonieux, ce que vous avez mis sur votre compte Flattr est consommé.

Ainsi donc, s’abonner à Flattr est avant tout motivé par l’envie de « payer » ce qu’on lit que d’être payé pour ce qu’on écrit, si tant est qu’on écrive quoi que ce soit, car dans un monde idéal, tout lecteur devrait être tenté de vouloir donner à un bon auteur ce qu’il mérite… Comme on dit, toute peine mérite salaire, même si ce n’est pas forcément la vocation d’un blog. Mais comme il n’existe pas de moyen simple de demander des dons et surtout de les percevoir de façon légale, Flattr offre un cadre tout à fait acceptable pour ça. Je m’inscris personnellement dans une logique de lecteur, ce qui fait que tout ce qui arrivera sur mon compte Flattr sera distribué. Parce qu’en tant qu’auteur, ce blog n’est pas pour moi un moyen de gagner de l’argent, il ne le deviendra pas. Je me fais fort de faire circuler toute entrée d’argent Flattr vers des auteurs qui me plaisent et ceux qui me lisent savent généralement ce qui me plaît et Flattront ou non en conséquence sur mes pages.

Si les auteurs que je Flattre font de même avec moi, y’a des chances que ça tourne en rond, mais ce n’est pas l’important. L’important c’est que ce système existe et qu’il est par essence un système affranchi de tout ce que représente le monde de la publication par ailleurs. C’est le libre droit d’expression et d’appréciation de la Toile. C’est une valeur que je défends, et parce que je souhaite qu’elle continue d’exister et se démocratise, je m’en fais l’un de ses représentants.

Voilà, c’est dit. Flattrer, c’est bien, faîtes-le 🙂

Tags: , , ,

Cet article a été publié le vendredi 8 mars 2013 à 17:52 et est classé dans Divers, L'Ours. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

4 commentaires pour le moment

 1 

Bienvenue alors !

8 mars 2013 à 22:01
 2 

Je me répète, mais…

One of us, one of us!

8 mars 2013 à 22:47
 3 

[…] encouragement: cela concerne Reflets de mes lectures, La caverne de l’Ours (via son article Flattr… flatté), Cosmo [†] Orbüs et Swiss Made […]

10 avril 2013 à 09:31
 4 

[…] encouragement: cela concerne Reflets de mes lectures, La caverne de l’Ours (via son article Flattr… flatté), Cosmo [†] Orbüs et Swiss Made […]

26 mai 2017 à 13:21

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign