2
Août

Blogueur = Gamer ?

   Ecrit par : Wiz   in Divers, Jeux vidéos, L'Ours

Les points de vue exceptionnels en Bordeciel, y'en a plus que d'étoile dans le ciel. D'ailleurs, j'ai pas compté, mais des étoiles dans le ciel y'en a beaucoup.

Skyrim… Un jeu qu’il est beau, et en plus il est beau.

Cet article-réponse découle d’un jeu de questions posées par un autre blogueur, le Traqueur Stellaire (merci à Alias de me l’avoir indirectement fait connaître 😉 ), et dont l’interrogation principale est de savoir si un blogueur geek est aussi un « gamer ». Pour lui faire échos, je vais répondre à son questionnaire pour moi et propose à mes amis blogueurs de faire de même en citant son article comme source (pas le mien, hein, celui du Traqueur ! )

1. Quels genres de jeux te définissent le mieux ?

Me définissent ? Non, mais me correspondent oui. Déjà, je suis avant tout friand de jeu de rôle/aventure et plus particulièrement dans un contexte heroic-fantasy/médiéval-fantastique et dans ce registre je m’attache aux jeux solo comme aux jeux en ligne (WoW, LoTRo, Rift, GW2, etc.). Ensuite, je peux craquer pour des jeux orientés plus « action » comme Tomb Raider (dernier du nom) qui m’a véritablement enchanté, mais aussi le hack’n slash scénarisé genre God of War. Et j’apprécie aussi les jeux de réflexion/puzzle (Réussites, Cut the rope, Candy Crush Saga, etc.).

2. Tu es consoles, tablettes ou ordinateur pour jouer ?

Les 3 ! Je ne joue pas aux mêmes types de jeu selon le support. Généralement, jeux en ligne et rôle solo ainsi que hack’n slash sur PC, hack’n slash, aventure/action sur console et jeux de réflexion sur tablette.

Des trucs comme ça, des petits coins de paradis géographiques ou architecturaux, il y en a des tonnes. La plupart des sites remarquable et autres panoramas nous y mènent.

Dans GW2 aussi, y’a du beau !

3. Quels sont les trois jeux qui t’ont le plus marqué ?

Guild Wars 2, Skyrim et Tomb Raider et tous les trois pour des raisons différentes.

Guild Wars 2 concrétise à ce jour et à mes yeux le MMORPG ultime. Facile d’accès, riche de contenu et de possibilités, et novateur tant par son gameplay que sur la variété de ses activités. Il m’a fait enterrer WoW, dénigrer Rift, jeter LoTRo, et me sert de critère de référence pour évaluer tous les nouveaux jeux du marché depuis 1 an. Rien de lui arrive à la cheville. Et si j’attends aujourd’hui TESO (The Elder Scrolls Online) comme le nouveau messie, ça ne sera pas du tout parce qu’il surpassera GW2 mais parce que j’adore le monde de Nirn.

J’en viens naturellement à parler de TES V : Skyrim, cinquième opus de la série et meilleur jeu de rôle solo selon moi, grace au réalisme et à la grandeur des décors naturels et des intérieurs somptueux ainsi que le réalisme des personnages et le nombre faramineux de quêtes qu’on peut y mener.

Et enfin, j’ai juste craqué à fond pour Tomb Raider en y jouant. Un scénario relativement simple et classique, mais une mise en scène, une gestion des situations et un réalisme saisissant dans l’animation qui ont rendu ce jeu plus immersif à mes yeux que ne l’est Skyrim mais dans un genre hack’n slash aventureux scénarisé. En revanche, sa durée de vie est plutôt courte si bien que je l’ai rangé depuis assez longtemps alors que je continue à jouer à Skyrim plus de 18 mois après sa sortie.

4. A contrario, quel jeu t’a laissé le pire souvenir ?

Il faut remonter loin pour qu’un jeu m’ait à ce point déçu. Car depuis, je choisis soigneusement mes jeux et j’aime généralement ce que j’achète. Après, il m’arrive de laisser tomber à cause d’un souci de gameplay, mais rarement à cause du contenu.
Il faut donc remonter jusqu’à l’époque où je possédais un AMSTRAD CPC 6128 et que j’ai fais tourner l’Arche du Captain Blood dessus. Un jeu qui promettait du fun que je n’ai jamais trouvé. Et le pire, c’est que même avec la solution, je ne l’ai jamais réussi. Trop déroutant et trop étrange sans doute. Même si, sur le principe, il était novateur, il était particulièrement répétitif et les phases d’approche des planètes étaient juste inutiles autant qu’injouables.

5. Tu choisis tes jeux en fonction du gaming ou du roleplay ?

Les deux. A moins de taper dans un genre où l’on se fout de l’un ou de l’autre, un jeu de rôle/aventure digne de ce nom doit être exemplaire de jouabilité et d’immersion.

TombRaider2013_1

Y’a bon ! Immersif à souhait.

6. Et en ce moment, à quoi tu joues ?

Sans surprise, Skyrim (un peu moins mais toujours régulièrement) et GW2 (très régulièrement). Sur iPad ce sont surtout des jeux de réflexion (de la réussite aux puzzles originaux en passant par Candy Crush Saga auquel je ne joue pas sur Facebook directement… non mais ! ) qui m’occupent dans les moments creux où je n’ai pas de PC ou de console sous la main et pas tellement envie d’écrire. Après, je passe un peu de temps en découverte sur le contenu de Rift passé en Free To Play, sur SWTOR que je n’ai pas encore décidé de détester absolument depuis la beta et lui aussi en Free To Play, à Neverwinter également en Free To Play, mais ce sont des jeux en ligne que je pratique en solo, donc peu intéressant d’un point de vue communautaire.
Je n’ai pas de grand jeu de la mort sur Console, sauf le dernier God of War que j’ai à peine entamé. Mais ce n’est pas l’envie qui me manque, juste l’accessibilité de la console dans mon environnement de vie actuel.

Ce questionnaire permet de connaître mon activité de gamer, mais en définitive, en ce qui me concerne du moins, la question d’origine est inversée. Est-ce que je suis blogueur parce que je joue, et c’est dans ce sens que j’y répondrai. A un moment donné, je suis écrivain parce que je joue. Mais ce n’est pas le monde du jeu vidéo qui m’a ouvert à l’écriture, c’est le jeu de rôle et la lecture. Le jeu vidéo est une distraction et une source d’inspiration importante, mais pas la première de toute. Je suis d’une époque où il était plus facile de posséder une boite rouge marqué D&D dessus qu’un ordinateur. J’ai donc commencé par le dessin et l’écriture autour du JdR qui est devenu mon loisir évasif favori, mais un loisir créatif avant tout. Je suis plus intéressé par l’idée de créer des jeux vidéos (ce que j’ai fais en BASIC sur mon AMSTRAD) que par l’idée d’y jouer. La tendance à évolué avec le temps, car créer un jeu est trop de travail pour un seul homme, mais écrire me vient plus naturellement que jouer. Bloguer, c’est la continuité de cette démarche et en découle.

En conclusion, je ne joue pas parce que je suis blogueur pas plus que je ne blogue parce que je joue. Moi, je blogue parce que j’écris. Je n’y vois aucune relation de cause à effet. Le jeu vidéo aura pu, à un moment donné, enflammer suffisamment mon imaginaire d’auteur pour me pousser à écrire et à bloguer, mais il n’est clairement pas le seul ni le premier à m’y avoir amené. En revanche, il est bien possible qu’il y ait, en général, une corrélation lointaine entre les deux activités. Car dans le fond, tout blogueur est un auteur, donc un artiste, et un artiste a autant besoin de loisir distractif que créatif. Alors pourquoi pas le jeux vidéo lorsqu’on baigne déjà dans la culture de l’imaginaire ?

Et vous amis blogueurs ?

Tags: , , , , ,

Cet article a été publié le vendredi 2 août 2013 à 18:00 et est classé dans Divers, Jeux vidéos, L'Ours. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

2 commentaires pour le moment

 1 

Merci à toi pour cette participation ! Je te contredirai pas pour GW2 😉

3 août 2013 à 00:41
 2 

Bienvenue dans ma caverne et merci pour ton commentaire. Et oui, contre GW2, personne ne peut lutter, mais pour être honnête j’aimerai bien quand même. Il faut progresser !

4 août 2013 à 21:01

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign