16
Fév

Saint-Valentin, ça mange pas de pain

   Ecrit par : Wiz   in Divers, L'Ours

Saint-Valentin, Saint-CrétinVoici, dans un titre tout ce qu’il a plus con, ma contribution poétique à la Saint-Valentin… Parce que ça rime. Je l’admets, c’est totalement crétin… Ce que j’ai écrit ? Non, le foin qu’il est fait autour de la Saint-Valentin. Déjà c’est la raison pour laquelle, parce que je suis un sale ours mais moins crétin que la moyenne, que je n’en parle pas le jour même, et ensuite, que je vais me gausser de la chose avec délectation et outrecuidance.

Mais avant, un peu de culture. La saint-valentin ne porte ce nom que depuis le Moyen Âge, mais ses origines remontent à la nuit des temps… Enfin, vers l’Antiquité, une période dont personne ne se souvient mais que tout le monde croit toujours tout savoir dessus parce qu’on a des « preuves ». Vu que copuler remonte effectivement à la nuit des temps pour la plupart des créatures sexuées de notre planète et peut-être ailleurs dans l’univers, moi je pense pouvoir affirmer que la saint-valentin, on la fête depuis bien plus longtemps et pas forcément un 14 février. Bref, tout ça pour dire qu’avant qu’on colle un saint patron de l’église catholique à faire le gardiennage de nos ébats amoureux, c’est quand même de la culture païenne de la Grèce antique que nous arrive cette fantaisie.

A l’origine, c’est une association directe avec les croyances théologistes concernant Zeus et Héra et la fécondité en générale qui met en place le début du règne de Cupidon sur la mi-février. Mais bon, c’est juste histoire de, car des bébés, il en nait toute l’année avec une constante approximative de 9 mois entre la conception et la naissance, alors aller penser qu’on n’est totalement fécond qu’entre la mi-janvier et la mi-février est juste un vague prétexte pour autre chose… Mais quoi ?

Les conspirationnistes vous affirmeraient sûrement que quelques grand penseurs d’ordres secrets comme la Franc-Maçonnerie, les Illuminati, la Rose-Croix, la CIA ou ma coifeuse ont consacré des générations à fonder ce concept dans le but de permettre un enrichissement conséquent des chocolatiers, des fleuristes et des marchands de tapis au mois de février vers la fin du XXième siècle et le début du XXIième. C’est tentant… mais non. Enfin si, dans les faits, le mois de février doit être l’un des plus rentables de l’année pour certains commerces malgré le fait qu’il ait moins de jours que les autres, mais je ne crois pas que ça soit une conspiration. Un lobby de la pensée unique ? Ca oui, ça a du marquer au fer rouge quelques esprits. Mais si la Saint-Valentin avait été imaginée pour gagner du fric ça se saurait.

En revanche, et c’est là où je vais me gausser, je veux bien croire que certains ont imaginé comment faire du fric avec la saint-valentin… Et y sont parvenus. Car il y a une chose qui m’échappe vraiment, c’est, pourquoi ça marche ? Moi je ne vois qu’une chose, l’amour ça rend con. En plus, c’est plutôt vrai. Ce qu’on peut être con quand on est raide dingue de quelqu’un… Enfin, c’est surtout les premiers temps. Ce qu’on appelle l’ivresse des sens. Et après on désaoule… Enfin la plupart du temps. Ce n’est pas mon cas. Moi je vis mes émotions au jour le jour et je suis con tout le temps. Mais je suis lucide, c’est ça l’avantage. C’est à dire que globalement, pour acheter des produits saisonniers comme ceux que font la plupart des commerçants lors de la Saint-Valentin, des produits pas différents du commun de l’années, mais enrobés de marketing rose, sirupeux et collant, donc plus cher (et parfois plus cher sans même être enrobés de marketing, parce que bon, être amoureux, c’est normal que ça coute plus cher), donc disai-je, pour acheter ces conneries, il faut le vouloir. Et pourquoi le voudrait-on ce jour là plus que les autres ?

En fait, il existe une vieille légende masculine qui veut que la femme (oups, pardon, je parle des couples hétérosexuel là, mais je suis pour le mariage pour tous, c’est juste que comme c’est pas encore tout à fait officiel, la société ne s’est pas encore adaptée 🙂 ), soit systématiquement déçue et en colère que son homme ne lui fasse pas preuve d’un amour inconditionnel lors de deux date clé (voire trois pour certains), la saint-valentin, l’anniversaire de rencontre et l’anniversaire de mariage. A priori, si l’on en croit ce mythe, il faudrait faire montre de la plus grande attention ces jours là, et se foutre d’elle le reste du temps… Alors, évidemment, ne suivez pas ce conseil mais faites attention, messieurs. Rappelez-vous du seul postulat qui vaille la peine d’être retenu en toute circonstance : quoi que vous fassiez, quoi que vous disiez, elle a raison et vous avez tort. Donc il vaut mieux vous en tenir à ce que vous croyez juste et plaisant, qu’à ce que vous demande votre conjointe. Si l’amour était un contrat, ça se saurait. Le mariage en est un, ne confondez pas ! 🙂

Donc, pour en revenir à nos affaires, je dirai ceci. La Saint-Valentin, je m’en balance. C’est pas pour les 40 premières années de ma vie passées dans un célibat raisonnable et pour les 40 prochaines où ça pourrait être différent, que je m’inscris dans cette optique. Ca n’a rien à avoir non plus avec ma haine viscérale pour les débordements absurdes du marketing capitaliste à outrance. Non, je crois sincèrement, de tout mon coeur, que quand j’aime quelqu’un, c’est tous les jours, et non pas juste quand ça m’arrange. L’un n’empêchant pas l’autre. On peut ignorer le 14 février comme le fêter tous les jours, du moment que ça ne change rien à ce qu’on éprouve, du moment, surtout, que cela soit sincère.

Bref, à bas Cupidon, on n’a pas besoin de toi, dégage. Et vous les marchands de tapis, arrêtez de croire qu’on peut supporter toute l’année d’avoir un bibelot marqué d’un coeur rose sur nos étagères. Quand même, veuillez notez que depuis 15 jours, une boulangerie non loin de chez moi s’est mise à vendre des pains en forme de coeur !… Si c’est pas malheureux d’en arriver là… Manquerait plus que ça touche les concessionnaires de voiture et on pourra bientôt rouler en nid-d’amour-mobile… Merde… Je viens de donner une idée horrible au monde de l’automobile…

Cet article a été publié le samedi 16 février 2013 à 12:41 et est classé dans Divers, L'Ours. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Un commentaire

 1 

[…] avril », mais c’est quand même globalement moins envahissant que les coeurs roses sirupeux du 14 février. Non, le seul reproche que je fais à cette crétinerie, c’est que toute chose probable ne […]

2 avril 2013 à 18:15

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign