2
Jan

Saletés de voeux

   Ecrit par : Wiz   in Divers, L'Ours

2013Si je m’efforce, une fois de plus (et j’espère qu’il y en aura d’autres), de prendre à contre-pied un principe éculé, c’est bien parce que rien ne justifie vraiment que l’on fasse telle ou telle chose à telle ou telle date, si ce n’est la sacro-sainte tradition. Mais ce que je pense des traditions comme des habitudes, c’est que s’y soumettre n’est rien de plus qu’une forme d’esclavage. Esclavage de la pensée, certes, mais esclavage quand même. Tout ce qui gouverne ma vie par un « il faut » ou « je dois » est obligatoirement contraignant à mes yeux, donc non souhaitable. Et quand c’est « l’usage » qui m’y pousse, ça me révolte encore plus.

Bon, cela étant, et pour ne pas faire montre d’une impolitesse certaine, il est évident que je fais comme tout le monde et avec une sincérité parfois non feinte. Mais zut alors, qu’est-ce que ça peut me peser par moment. Suis-je donc la seule vraie victime de ces traditions à la con qui nous poussent à bouffer des crêpes à la Chandeleur, des galettes à l’Épiphanie  du foie gras et du saumon fumé aux réveillons de Noël et du premier de l’an, ou même à participer à ces réveillons, à bisouter sa chérie le 14 février, à fleurir les tombes à la Toussaint, et j’en passe ? D’autant que, pour être honnête, plus de la moitié sinon une très large majorité de ces traditions ont été dérobées et détournées de leur usage à de basses fins commerciales.

Moi je dis merde. C’est pas forcément le jour du premier de l’an que j’ai envie de souhaiter à tout le monde tout le bien du monde. C’est même pas lors d’un jour en particulier. Car en fait, les gens que j’aime, je leur souhaite continuellement de bien se porter, d’avoir la pêche, de l’oseille et du bonheur. Je vois pas pourquoi ce jour-là, je devrais le dire plus que les autres, voire même le penser davantage, car si ce n’est pas vrai tout le temps, alors c’est que je suis un salaud d’hypocrite. Faire du premier de l’an l’occasion unique et récurrente de dire ce qu’on ne dit pas le reste du temps n’est-il pas plus hypocrite en somme ?

Bah, je ne vais pas faire de ce jour en particulier un problème de société. Même s’il profite sûrement plus aux vendeurs de cartes de voeux papier ou numérique, aux opérateurs téléphoniques et à la Poste, une large majorité des gens se rencontrent sur le fait qu’ils se doivent de penser les uns aux autres en ce jour plus qu’en tout autre de l’année. C’est totalement crétin, mais c’est l’un des rares consensus quasi universel de ce monde, donc autant ne pas cracher dans la soupe. Il y a bien plus grave le reste du temps.

Laissons de côté la hargne de l’ours des cavernes que je suis pour embellir ce moment de quelques mots plus sympathiques. A vous, lecteurs, de ceux que je connais, et d’autres dont j’ignore jusqu’à l’origine terrestre ou non, il est une chose à retenir : je ne vous souhaite aucun mal, je ne vous en veux nullement, et ne suis aucunement ennuyé par le fait que vous ne veniez jamais me lire ou me commenter dans mes frasques. Je suis sûrement un ours, mais pas un goujat. Voilà, c’est dit ! 🙂 Bien sûr, ceci vaut pour 2013, dont j’espère passer le cap avec ce blog, et probablement pour les années à venir, parce que c’est aussi crétin de s’arrêter à cette seule année pour souhaiter du bien aux autres. Remarquez, ça laisse une marge de sécurité au cas où on changerait d’avis dans l’année, car on n’est jamais à l’abri d’avoir souhaité des générations de bonheur à un con sans faire exprès. Mais je suis comme ça moi, je préfère changer d’avis quand c’est nécessaire, précisément parce que je ne suis pas con (juste très férocement têtu).

Et à ceux qui auraient reçu une foule de SMS de voeux identiques de ma part, je tiens à clarifier une chose : iPhone, c’est de la merde, et c’est pour ça que j’ai passé commande d’un Samsung Galaxy S3, en espérant que contrairement à ce crétin d’iOS, un SMS groupé avec 30 destinataires qui « échoue » sur certains ne se relance pas sur les 30 à chaque nouvel essai d’envoi. Bon, en fait c’est pas précisément pour ça que j’abandonne la Pomme concernant mon téléphone (mais pas ma tablette ! ), c’est parce que dans un article passé, j’avais déjà pris cette décision d’y réfléchir à 2 fois avant de renouveler Apple. Donc, prenez ça comme une résolution 2013 si vous voulez, toujours est-il que je n’achète plus iPhone à compter de ce jour… jusqu’à ce que je change d’avis 🙂

Et Bonne Année !

PS : merci à ceux qui liront cela et continueront de venir me lire avidement et commenter doctement mes bêtises en ligne. Ça fait plaisir, croyez-le… si, si. Je ne peux tous les citer, mais ils se reconnaîtront 🙂

Cet article a été publié le mercredi 2 janvier 2013 à 12:44 et est classé dans Divers, L'Ours. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

2 commentaires pour le moment

Gron
 1 

Ah l’iPhone !!! Je comprends mieux maintenant !

2 janvier 2013 à 13:31
 2 

bis repetita 2014. J’ai pas changé d’avis !

1 janvier 2014 à 20:08

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign