Des acteurs crédibles dans leur rôle

Des acteurs crédibles dans leurs rôles

A Geekopolis, l’occasion était donnée de découvrir beaucoup de choses nouvelles. Ma marotte du moment dans le domaine geek, se sont les web-séries et autres productions audiovisuelles amateur. J’ai donc fait une petite sélection de trois auteurs qui m’ont marqué et je commence par Rémi Hoffmann, un sympathique auteur/réalisateur avec qui j’ai pu taper la discute à son stand et qui m’a extrêmement bien vanté les mérites de son oeuvre. Son oeuvre, quelle est-elle ?

Les Seigneurs d’Outre-Monde est un long métrage de fantasy racontant une histoire se passant sur un monde original nommé Eravys. Ce monde a été la proie d’un conflit qui a vu ses peuples se rebeller contre l’Ordre des Incarnats, sorte de déités présidant l’usage de toutes les formes de magie, chacun des Incarnats dominant un élément fondamental du cosmos. Lors de cette rébellion, l’épouse humaine de l’un des Incarnats, Rashalden l’Incarnat de la Mort, fut tuée alors qu’elle allait donner naissance à un enfant. Rashalden ne put, comme ses confrères, demeurer passif devant cette infamie, et mena une guerre impitoyable contre les humains. Face à un tel déchaînement de colère et de puissance, les autres Incarnats ne purent rester de marbre. Incapable de juguler la rage de leur congénère, ils se sacrifièrent et unirent dans le même temps leur puissance pour créer une prison, un dôme dans lequel Rashalden serait enfermé pour toujours. 1000 ans plus tard, il se pourrait bien que « toujours » prenne fin…

Des effets spéciaux audacieux

Des effets spéciaux audacieux

Whaaa, vous dîtes-vous ! Mais où est-ce que je peux trouver ce film ? Hé bien pour être honnête, nulle part, car il n’est pas encore sorti. L’insigne honneur a été donné aux visiteurs de Geekopolis d’assister à la projection du montage quasi-définitif des 30 premières minutes de ce film censé durer environ 2h. Et j’étais l’un des heureux spectacteurs de cette version « démo » du film. Mes oreilles n’en sont pas sorties intactes, car un horrible grésillement dû à un quelconque champ électro-magnétique altérait la retransmission sonore. Malgré tout, ce que j’ai vu est digne d’éloge car Les Seigneurs d’Outre-Monde est une création amateur. Le résultat de ces 5 ans de travail bénévole de près de 200 personnes sortira à la fin de l’année. Sur le grand écran ? Non hélas. Enfin, en tout cas, cela n’est pas prévu. Si la qualité globale de l’oeuvre est au rendez-vous, et relativement bonne comparée aux productions professionnelles, la distribution est avant tout une question de moyen, des moyens que cette association loi 1901 qui travaille sur ce film n’a pas.

Un méchant stylé

Un méchant stylé pour faire craquer les filles

Et pourtant… Il faut dire ce qui est. Les Seigneurs d’Outre-Monde, qui n’est pas le premier coup d’essai de l’équipe principale de production de ce long métrage, mérite d’être vu. Evidemment, les effets spéciaux en incrustation d’image ou les plans 3D sont comparables à ce que l’on voyait dans le cinéma il y a 15-20 ans ou dans les séries bas de gamme, et en plus ils ont dû sérieusement entamer un budget déjà très limité, mais il faut passer outre. Quand on sait que c’est une production amateur avec très peu de moyens, le résultat est très satisfaisant. La mise en scène et la réalisation sont classiques mais de bonne qualité, les acteurs relativement crédibles (certains même très bons), et le scénario, même si un peu cousu de fil blanc, a le mérite de piquer la curiosité. Cette création est l’oeuvre de passionnés, et elle a besoin d’un public pour vivre. Elle mérite d’être soutenue jusqu’au bout. Car c’est au travers d’initiative de ce genre que le paysage audiovisuel français pourrait évoluer dans les années à venir.

Et des décors qui pêtent

Et des décors qui pètent

Ce qu’on ressent avec ce type de réalisation, c’est l’envie de se rapprocher de la perfection. Pas la perfection absolue évidemment, mais la volonté de s’inscrire dans le registre du cinéma professionnel et peut-être même de faire mieux. De mon point de vue, ce n’est qu’une question de moyen sur certains plans. Quand on ne peut pas consacrer 2 semaines de boulot avec une équipe complète pour monter le travelling de la mort pour faire un plan qui durera à peine 20 secondes dans l’oeuvre finale, c’est évident qu’on n’a pas les capacités de faire « comme les pros ». Mais le 7ième art remplit davantage de bouse avec des « plans de la mort » et des « effets spéciaux qui tuent » que de vrais chefs d’oeuvre. Certains oublient que le métier de réalisateur est celui de raconter une histoire avec l’image et le son et non pas seulement désintégrer les rétines et les tympans des spectateurs à coup de trucs « de oufs » inqualifiables sur le plan artistique. Les Seigneurs d’Outre-Monde est un peu la source, l’essence de ce que devrait être le cinéma, quelque chose qui est fait pour soi, avec passion, et non pas pour les autres. Après, c’est comme pour tout, on aime ou on aime pas. Il se trouve que ce film touche le domaine de l’heroic-fantasy, c’est à mon goût, et c’est ce que j’attends du cinéma.

Il me tarde de le voir en entier. Quel que soit son support et son mode de distribution, Les Seigneurs d’Outre-Monde est prévu pour sortir à la fin de l’année 2013. C’est le moment de penser à faire un petit cadeau de Noël audio-visuel qui ne soit pas hyper-médiatisé et par conséquent hyper-aseptisé. Vivent les œuvres amateurs et vivent Les Seigneurs d’Outre-Monde 🙂

En attendant, je me suis offert le CD audio de la bandes originales du film et c’est assez plaisant à écouter. Dans le plus pur style heroic-fantasy. Je ne suis pas très mélomane, il m’est donc difficile de juger de la qualité. Mais assurément, ça ne pêche pas non plus de ce côté, c’est certain 🙂

Afin de soutenir l’initiative lors de ces derniers mois de travail de post-production, j’ai décidé d’ajouter un lien permanent de mon blog vers le site des Seigneurs d’Outre-Monde. Au passage, je remercie Rémi Hoffmann pour m’avoir procuré quelques images tirées de la première demi-heure du film. Et ci-dessous, vous trouverez la bande-annonce de ce petit bijou.

Les références pour en savoir plus :
Le site officiel
La page Facebook

La bande-annonce

Tags: , , , ,

Cet article a été publié le vendredi 7 juin 2013 à 17:37 et est classé dans Cinéma, Divers, L'Ours. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

3 commentaires pour le moment

Fabien Lyraud
 1 

Il me semble que c’est l’équipe qui a réalisé le fanfilm Star Wars, L’ordre Sith qui est derrière ce projet.

11 juin 2013 à 16:00
 2 

Tout à fait 🙂
C’est vrai que j’aurai pu apporter cette précision, mais elle figure en page d’accueil de leur site.
Il se trouve que je n’a pas encore eu l’occasion de mater cette fan-fiction.

11 juin 2013 à 16:03
 3 

[…] geek. Personnellement, j’ai découvert l’équipe et ce film en particulier lors du Geekopolis 2013 et il nous y avait été présenté la première demi-heure finalisée (ou presque) de ce petit […]

30 avril 2014 à 18:05

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign