22
Avr

Oblivion

   Ecrit par : Wiz   in Cinéma

oblivion_1Tom Cruise en tête d’affiche, tout seul. Un classique de l’image Cruise depuis des décennies. Ce n’est pas forcément un mal, mais ce n’est pas forcément un bien. On se souviendra quand même qu’il est passé dans différentes productions avec des acteurs aussi prestigieux voire plus que lui (et je trouve notamment qu’ici, Morgan Freeman n’est pas des moindres), mais qu’il a toujours bénéficié de cette projection « moi je » sur affiche à quelques rares exceptions. D’ailleurs, pour les curieux de connaître les exceptions, je conseille « Tonnerre sous les tropiques », une sorte d’OVNI dans le paysage audiovisuel américain où Tom Cruise y tient un rôle particulièrement surprenant et inhabituel. Mais là, pour Oblivion, c’est du Tom Cruise XXL en puissance. Et si d’aucuns y voient un reproche sur la manière un peu trop ostensible et m’as-tu-vu d’exploiter son image, ils ont parfaitement raison. Je déteste ça.

A part ça, Oblivion se regarde et n’est pas un étron intersidéral comme tant d’autres parus ces dernières années. Je le situe même dans la moyenne haute des productions récentes, ce qui ne le place pas dans les chefs d’œuvres de mon propre registre, mais pas non plus dans le cinéma à chier. Avec un peu de sens critique, on s’aperçoit très vite que l’idée de base d’Oblivion est un excellent sujet, mais qu’il a été traité avec une légèreté et une simplicité grossière. Bref, un bon tremplin scénaristique, des moyens, et un bon casting, ça ne fait pas tout. Mais là où la plupart des productions récentes n’arrivent guère à faire que de la merde avec ça, au moins Oblivion se hisse au-dessus et propose un film d’action à suspense plutôt réussi. Attention, dans ce qui suit, je spoile…

Home sweet home ultra-tech dans les nuages. Sympathique, mais il ne faut pas avoir le vertige.

Le pitch d’Oblivion propose un sujet de science-fiction dans lequel la Terre, dans un futur proche (2077), est dans un état lamentable suite à une guerre les opposant à un envahisseur que les humains appellent « les Chacals ». Il resterait sur la planète dévastée quelques poches de résistance de ces Chacals, alors que les humains auraient quitté la planète devenue invivable car particulièrement irradiée (un holocauste nucléaire en étant la cause ainsi que la destruction partielle de la Lune). Une colonie humaine s’est installée sur Titan, une lune satellite de Saturne et un satellite artificiel géant habité surnommé le Tet (en rapport avec sa forme de tétraèdre) a été laissé en orbite terrestre. Il est censé surveiller des systèmes mécanisés et automatisés chargé de récolter sur Terre les ressources naturelles devant être convoyée sur Titan pour assurer la survie de l’espèce là-bas. Pour ce faire, deux agents humains continuent d’habiter sur la planète dans une zone non contaminée et sont en charge de surveiller et réparer les équipements. D’ailleurs ceux-ci font l’objet de fréquentes attaques de la part des Chacals survivants.

Morgan Freeman et… Oh tiens, Jaime Lannister qui s’est perdu 😉

Oblivion pose le décor assez bien, sous forme d’un rapide descriptif, et puis c’est parti… Mais « quoi » est parti ? Hé bien, rien de tout cela n’est vrai. C’est que des bourres. Et le film nous raconte comment Jack Harper (le personnage joué par Tom), va découvrir la vérité qui se cache derrière tout ça ET sauver l’humanité. Le traitement de cette intrigue, sur fond de scènes plutôt bien tournées, montées et rendues, est assez simple. En fait, tout l’intérêt du film repose sur 3 éléments surprises qui sont censés donner une bonne claque au spectateur histoire de dire « oh regardez que mon histoire est bien ficelée et sacrément bien pensée ». Seulement, il ne s’était pas écoulé 3 minutes du film que j’avais déjà découvert deux d’entre eux bien avant qu’ils ne soient révélés. Ceci tient au fait que je suis plutôt coutumier de ce type d’intrigue (le genre « rien n’est tel qu’il y paraît ») et que le simple fait d’avoir vu une bande annonce révèle trop de choses. En fait, pour bien faire, il faut aller voir ce film en ayant rien vu (ni bande-annonce, ni reportage, ni casting, ni pitch, ni résumé, ni article de l’Ours) au préalable pour pleinement goûter à sa construction.

Bon, cela dit, ayant parlé de 3 éléments surprises et n’en ayant deviné que 2, il m’en reste un qui, cependant, ne m’a pas trop décontenancé. J’en ai déduis que l’intrigue de fond, particulièrement intéressante, était trop facile à anticiper et ça gâche énormément le plaisir de la découverte. Parce qu’au-delà de cet aspect scénaristique sur lequel repose le vrai intérêt du film, les scènes d’action et la débauche d’effets visuels et de technologie déployée, ne sont jamais que du remplissage. Du remplissage de qualité honnorable, mais pas plus.

Au moment de LA course poursuite du film… Avec les technologies montrées, c’était obligé. Donc Tom Cruise avec l’une de ses épouses… Dans le film… Enfin c’est compliqué.

Si j’avais l’esprit critique plus acéré, je pourrais ajouter que ce film grouille d’incohérences et a une très faible crédibilité, que pratiquement tous les événements sont téléphonés. Mais pour être honnête, ayant vu le film en VO, j’étais tellement concentré sur la compréhension que j’ai manqué de recul pour m’en offusquer immédiatement. Après réflexion, il est évident que le plan des Aliens est débile, que leur technologie et leurs méthodes comportent des failles plus grosses et plus profondes qu’un trou noir, et qu’il ne faut pas être regardant sur cet aspect du film si on ne veut pas le désintégrer dans l’heure. Mais comme je n’ai, aujourd’hui, pas cet esprit critique acéré, je ne le dirais pas 🙂

Oblivion reste un spectacle relativement agréable dans l’ensemble. Par contre, faudra un jour qu’on m’explique le titre du film, parce que je ne vois pas le rapport 🙂 . En plus, Oblivion, c’est le titre d’un jeu que j’ai adoré (The Elder Scrolls IV : Oblivion).

Tags: , ,

Cet article a été publié le lundi 22 avril 2013 à 17:59 et est classé dans Cinéma. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

3 commentaires pour le moment

 1 

C’est un bon acteur oui, mais pour ma part, je trouve que c’est un acteur « trop vu ». Dans ce genre de production, je préfère nettement avoir un illustre inconnu, même si le risque qu’il ne joue pas aussi bien est grand. Mais, ceci dis, j’irais le voir quand même ;).

29 avril 2013 à 11:21
 2 

Oulà, je n’ai pas dit que Tom Cruise était un bon acteur. Je le trouve même très moyen. Les acteurs comme Tom Cruise brillent plus par leur capacité à l’inexpression qu’au jeu d’acteur de bonne qualité (c’est la nouvelle mode à Hollywood, il suffit de voir Kristen Stewart ou Robert Pattinson pour s’en faire une idée). Tom Cruise sait sourire, mais il ne sait pas exprimer ses émotions comme le ferait un Christoph Waltz (brillant ce gars là) ou quelques bons acteurs français (rares aussi) comme Alain Chabat ou Lambert Wilson (qui a tendance à s’américaniser un peu trop hélas). Tom Cruise a de la bouteille et son image est clairement un faire-valoir pour un film comme Oblivion. C’est dommage de dire ça, mais je ne serai probablement pas aller le voir s’il n’y avait eu Morgan Freeman ou Tom Cruise à l’affiche. Toutefois ce n’est pas parce qu’ils y figurent que le film est bon.

29 avril 2013 à 11:41
 3 

Bah moi, c’est tout le contraire en fait, j’aurais préféré d’illustres inconnus (marre de voir toujours les mêmes dans les mêmes registres). Sinon, pour les acteurs que tu trouve bons, on a pas les mêmes goûts ;), en revanche pour Robert pâtasel et sa vampirette la oui (zut, ma femme adore…) ;). J’ai été tellement déçu par tellement de films ces derniers temps (le dernier au cinéma étant Prometheus) que je préfère attendre de les voir débarquer autrement pour les regarder sur mon H-C :). Bon, on ne causera pas des horreurs absolu type Iron Sky qui ne mérite même pas la dénomination de film (et le vendre à plus de 0.50€ c’est du vol pur et dur).

29 avril 2013 à 23:40

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign