30
Déc

Le Septième Fils

   Ecrit par : Wiz   in Cinéma

Cet os est le numéro 20 sur 22 du cadavre Par la lucarne

7ieme_fils_1Sorti de nulle part, inspiré d’une œuvre littéraire, mais indépendant et détaché des licences ultra-exploitée du moment, ce film a pour lui le fait d’être un film « normal ». J’ai déjà employé cette tournure l’année passée à propos de World War Z. C’est la propension du moment à ne pas prendre de risque avec un sujet cinématographique qui doit amener à ce résultat. C’est à dire que, selon moi, le film « normal » est un film oubliable. Il remplit son office le temps de sa durée, il distrait, et puis c’est marre. Il n’a rien à nous enseigner, rien pour nous faire rêver de lui, rien pour nous inviter à le revoir. On n’est pas absolument déçu de l’avoir vu, on n’a pas grand chose à lui reprocher, mais on ne peut pas l’aimer. Bref, c’est le neutre absolu du cinéma, le truc dont l’existence ou l’inexistence ne procure aucune différence à l’ensemble du septième art.

Ainsi donc, le Septième Fils est de ces films qui n’engendrent aucune passion, téléphoné d’un bout à l’autre, présentant un scénario dont le schéma est éculé, exploitant des acteurs qui ne nous enflamment pas, surexploitant les clichés et les ficelles, bien fait dans l’ensemble, mais dont on a peu de chose à dire une fois sorti de la salle. Ou peut-être est-ce que, vu dans la même journée que le Hobbit, ce film ne souffrait tout simplement pas la comparaison. Ou alors, c’est parce que, fatigué comme je l’étais, luttant pour ne pas m’endormir, je n’en ai pas perçu toute la substantifique moelle. Allez savoir.

7ieme_fils_2

Les gentils… Le maître (rigolo, sûr de lui, grande gueule, et pénible) et l’apprenti (le mec avec un charisme d’huître à qui tout réussi).

L’histoire, c’est globalement la lutte d’un chasseur de sorcière (« épouvanteur » comme ils les appellent) et de son apprenti contre une ennemie redoutable et ses séides. L’apprenti, le fameux Septième Fils, va s’avérer assez « particulier » pour devenir le héros de l’histoire. Pourtant, le chasseur de sorcière, joué par un Jeff Bridges survolté, vole largement la vedette à cette tête d’ange inconnue sortie d’une série pour teenager (en l’occurrence, Ben Barnes est le Prince Caspian de Narnia). A mentionner la présence courte d’un Jon Snow (Kit Harington) qui aurait mieux fait de ne pas quitter Game of Thrones pour jouer un rôle aussi bref. En effet, il aurait sûrement mieux tenu le rôle principal que l’autre blaireau. La méchante est jouée par Julianne Moore à qui le rôle de méchante va bien mais dont le texte est à crever d’ennui. Les tentatives pitoyables de faire de la punchline avec les répliques de Jeff Bridges sont remarquables par leur manque d’efficacité. Bref, le dialoguiste aurait mieux fait de se casser les deux bras et la langue (pour être à peu près sûr qu’il n’écrira rien d’autre) plutôt que de participer à l’écriture de ce film. Ou alors, c’est la traduction qui pèche, je ne saurai dire. Mais ça vole vraiment pas haut.

7ieme_fils_3

La méchante : un cliché ambulant et une usine à phrase toute faite de méchant à la manque.

Ensuite, les personnages sont très survolés et le comportement et réactions de chacun d’eux sont assez caricaturaux. On nous jette les actions de chacun d’eux comme des évidences au visage sans trop se préoccuper de savoir si c’est sensé ou non. L’histoire racontée est tellement bidon et prétexte à scène d’action qu’on n’attend plus que ça, mais quand on n’a pas le budget du Hobbit 3, il vaut mieux éviter de ne faire que ça. Bref, la « normalité » cinématographique tend vers le bas à force, et ça donne Le Septième Fils, ce que l’on peut se passer de voir sans craindre d’avoir loupé un chef d’œuvre.

A l’avenir je vais éviter de faire une critique des films « normaux ». J’ai finalement trop peu de choses à en dire pour justifier d’y passer autant de temps.

Et vous, à tout hasard, l’auriez-vous vu ? Et si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Les os du même cadavre<< Le Hobbit, la Bataille des Cinq ArméesExodus, Gods and Kings >>

Tags: , , , , ,

Cet article a été publié le mardi 30 décembre 2014 à 22:41 et est classé dans Cinéma. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire

Slider by webdesign